J'ai récemment lancé un programme d'amincissement médical pour la perte de poids requise de cinquante livres. J'ai perdu zéro livres maintenant.

Aucune information n'a encore été donnée concernant la perte de poids. J'ai fait une réception, des tests de laboratoire et un ECG. J'ai ma première session la semaine prochaine.

J'ai supprimé le coupe-faim, mais il ne semble rien faire pour moi. J'ai encore augmenté la dose (avec la permission de mon médecin). Toujours rien.

Pour être honnête, je mange comme de la merde. Je sais. J'aime manger et la dépendance au sucre est très mauvaise. C'est ma chute J'ai toujours fait un entraînement intensif, donc je n'ai jamais eu à suivre de régime.

Quand je suis passé d'une jeune fille à une couronne, ma silhouette a atteint une dimension matricielle.

Ugh.

J'ai parlé à d'autres femmes de mon âge et il semble que nous ayons toutes le même problème. Quoi que nous fassions, nous ne pouvons pas garder le poids.

Je ne suis pas à l'aise de me donner plus de poids. Je ne peux plus bouger aussi librement qu'avant. Je n'ai pas la même quantité d'énergie. Je ne me sens pas bien dans mon corps.

J'ai essayé presque tous les régimes et les ai tous échoués. L'amincissement médical est mon dernier espoir.

Solution coûteuse et longue. J'espère que ça marche.

En tout cas …

Premièrement, je tiens à préciser que je ne suis pas diabétique. Je m'inquiétais de la possibilité d'un diabète (on diagnostiquait un diabète chez ma mère) et d'un excès de poids. J'ai donc pris un glucomètre et vérifié l'A1C, ce qui était normal.

Il peut sembler étrange d’avoir un lecteur de glycémie lorsque vous n’êtes pas diabétique, mais je voudrais dire que le lecteur de glycémie est un excellent moyen de le surveiller, tout comme le brassard de tensiomètre. Et puisque mon mari et moi-même sommes infirmiers, il est logique d’avoir ces choses à la maison.

Le programme d'amincissement médical, que je qualifierai de MWLP, subit de nombreux tests. Lors de ma dernière visite, j'avais un électrocardiogramme pour vérifier mon cœur. et un test d'urine. Je ne sais pas pourquoi ils l'ont fait, peut-être que c'était un scanner de drogue. En tout cas, ils étaient tous les deux normaux. J'ai beaucoup de chance d'avoir un corps en bonne santé.

Hier, j'ai fait un test de glycémie à jeun et vérifié la vitamine D.

Dans une note de côté, nous, en PNW, sommes souvent faibles en vitamine D. Il pleut beaucoup ici et toute la région traverse un trouble affectif saisonnier chaque hiver. La plupart d'entre nous sommes en échange de vitamine D.

J'ai eu un test de glucose avant quand j'étais enceinte de mon fils. J'avais un diabète gestationnel limite et ils m'ont testé davantage. Je ne me souviens de rien d'important.

Ce temps était très important.

Un test de surveillance de la glycémie nécessite un jeûne de 12 heures. Ensuite, ils ont pris du sang pour votre fondation. Immédiatement après ce premier dessin en laboratoire, ils vous remettent un petit contenant de boisson au glucose, un liquide très sucré que mon corps dépendant du sucre adore. J'ai bu en 90 secondes.

Alors attends. Une heure

Une heure plus tard, ils dessinent un autre laboratoire, puis toutes les deux heures, un autre trois heures plus tard.

C'est la partie intéressante entre les dessins de laboratoire.

Après avoir bu le liquide, je suis retourné dans la salle d’attente (vous ne devez pas partir, vous devez rester 3 heures ou en d’autres termes, vous devez vous ennuyer toute la matinée). Après un moment, mon estomac est devenu malade. A tel point que je ne pouvais rien faire d'autre que m'asseoir et attendre. J'ai apporté de l'eau et continué à boire (on m'a dit que cela aiderait beaucoup avec ses effets secondaires). Je suis allé à la salle de bain à plusieurs reprises.

Après le deuxième tirage au laboratoire, les douleurs abdominales ont été atténuées et je me sens fatiguée. J'ai essayé de lire mon livre, mais je n'arrêtais pas de m'endormir. Je ne pouvais pas rester éveillé si j'essayais.

Puis j'ai réalisé que je le faisais au travail. C'est ce que les bonbons me font. J'ai mal au ventre puis je dors. Je ne savais pas que c'était des bonbons, j'ai pensé, eh bien … être fatigué.

Après le deuxième laboratoire, je me suis enfin senti comme si j'étais redevenu moi-même. J'évitais l'accident de sucre. Merci mon Dieu.

Puis je suis rentré chez moi et j'ai commencé à avoir faim. J'étais désespéré quand je suis rentré chez moi. Tout mon corps tremblait. Je ne pouvais pas penser correctement. Je ne pouvais pas aller assez vite pour me trouver de la nourriture.

Quel jour mais il a fallu une heure de plus pour manger et me calmer.