Actualités technologiques: Google Maps rend hommage à Star Wars avec un clin d'œil caché

 | minceur solutions

Actualités technologiques: Google Maps rend hommage à Star Wars avec un clin d'œil caché | minceur solutions

décembre 31, 2019 Non Par Camille Leroy


GOOGLE ATTEINT UNE PEINE LOURDE POUR ABUS DE POSITION DOMINANTE

L'Autorité de la concurrence a infligé une amende de 150 millions d'euros à Google pour abus de sa position dominante sur le marché de la publicité sur les moteurs de recherche. L'ADLC estime que la plate-forme publicitaire Google Ads a adopté des règles opérationnelles opaques et difficiles à comprendre, les appliquant même "injustement et au hasard".

Selon l'Autorité, les règles imposées aux annonceurs ont été établies dans des conditions "non objectives, non transparentes et discriminatoires". "L'opacité et le manque d'objectivité de ces règles rendent leur application par les annonceurs très difficile", souligne le texte, regrettant que Google ait "toute la latitude pour modifier son interprétation des règles d'une manière difficile. de prévoir et de décider en conséquence si les sites les respectent ou non. "

Plus de transparence dans les comptes suspendus

En plus de l'amende, Google devra également clarifier les règles de fonctionnement de la plate-forme Google Ads, établir des mesures pour prévenir, détecter et traiter les violations des règles. À plusieurs reprises, l'ADLC note que Google a temporairement suspendu Gibmedia et son compte Google Ads avant de prendre une décision définitive sur cette société en 2015, tout en continuant à diffuser des publicités ou du contenu similaire à partir de ses propres services, explique-t-il. -elle

Google France a réagi rapidement à la décision. "Nos utilisateurs s'attendent à être protégés contre la publicité trompeuse et c'est à cela que servent nos conditions publicitaires", nous a expliqué un porte-parole de la société.

En ce qui concerne la suspension de Gibmedia, qui avait également repris l'Autorité, Google a expliqué qu'il avait pris sa décision en considérant qu'il "diffuse des publicités pour des sites Web qui conduisent les utilisateurs à payer des services en termes de facturation qui n'était pas" bien sûr Nous ne voulons pas ce type d'annonces sur notre plate-forme, nous avons donc suspendu Gibmedia et perdu des revenus publicitaires pour protéger nos utilisateurs contre les dommages. Nous ferons appel de cette décision. "

Google doit également publier la décision ADLC sur la page d'accueil du moteur de recherche Google.fr et Google.com pendant une semaine.

Promotion chez notre partenaire