Examen du miracle de la grossesse : quelles sont les mises à jour exactes en 2019

La santé des femmes (physique et mentale) est étroitement liée (et en quelque sorte « imite ») l’état hormonal et « l’équilibre » du corps.
Le statut hormonal fait ici référence à l’interaction entre les hormones sexuelles féminines (œstrogènes et progestérone), les hormones de stress (en particulier le cortisol) et les hormones thyroïdiennes (TSH, T4, T3). La production et l’équilibre des hormones sexuelles sont particulièrement sensibles aux niveaux d’hormones de stress.
Le stress a un effet profond sur l’équilibre œstrogène / progestérone, ainsi que sur la création d’inflammations inutiles dans le corps.

Un cycle hormonal parfaitement équilibré aide les femmes à se sentir en sécurité, autonomes, en bonne santé et heureuses. Una mujer que se siente « de mal humor », está deprimida sin motivo aparente, o muestra otros signos y síntomas comunes de desequilibrio hormonal (de los cuales hay muchos), está sometida a demasiado estrés, no hace suficiente ejercicio o está comiendo una dieta pauvre. Elle-même est déséquilibrée !
Manger mal fait que le corps ne reçoit pas assez des nutriments dont il a besoin pour produire suffisamment d’hormones correctes dans le bon équilibre.
Les nutriments qui font souvent défaut comprennent les acides gras essentiels (en particulier le GLA, l’EPA et le DHA), les vitamines B (en particulier le B6), le calcium et le magnésium.

Une « alimentation saine pour une femme en bonne santé » doit être « conçue » pour favoriser une production, un équilibre, une détoxification et une excrétion normaux et sains d’œstrogènes et d’autres hormones. Les organes impliqués sont les ovaires et les glandes surrénales (pour la production), le foie (pour la détoxification) et les reins et les intestins (pour l’excrétion par les selles et l’urine). Bien entendu, ces organes doivent être en bon état de fonctionnement et correctement nourris !
Le régime doit contenir une large gamme d’antioxydants et d’agents anti-inflammatoires pour atténuer toute inflammation interne. Il devrait viser à abaisser les niveaux d’insuline (en minimisant le stockage des graisses) et à améliorer la sensibilité à l’insuline, c’est-à-dire la façon dont le corps gère les sucres. Cela aide à brûler les graisses et à minimiser l’excès de graisse qui est converti en œstrogènes.

(NB Les cellules adipeuses peuvent convertir les graisses en « mauvais » œstrogènes grâce à un processus biochimique appelé aromatisation).

La protéine de soja semble stimuler la perte de graisse dans le corps ainsi qu’une amélioration de la quantité de tissu musculaire maigre. Le soja (en particulier les concentrés de soja) contient des niveaux élevés d’œstrogènes végétaux bénéfiques… connus sous le nom d’isoflavones. Les isoflavones aident à rééquilibrer les bons et les mauvais niveaux d’œstrogènes et favorisent un équilibre œstrogènes/progestérone plus sain. Les sources alimentaires d’isoflavones autres que le soja comprennent le fenouil, les graines de lin (moulues ou moulues, sinon en grande partie indigestes), le fenugrec, le cumin et d’autres épices, les bleuets et les herbes trèfle rouge, actée à grappes noires et kudzu. Soit dit en passant, les graines de lin moulues sont une excellente source de fibres « solubles » qui favorisent l’excrétion des œstrogènes par les selles et minimisent également la réabsorption des œstrogènes dans le corps.

Les « catéchines » du thé vert contribuent également à une détoxification et à une excrétion saines des œstrogènes.
Une alimentation riche en légumes crucifères et en grains entiers favorise une fonction hépatique saine… en particulier dans la détoxification saine des œstrogènes et d’autres hormones par le foie.

Diète

L’alimentation doit être aussi propre que possible. Cela signifie manger des aliments qui ne contiennent PAS d’additifs, de conservateurs, d’hormones ou de produits chimiques imitant les hormones, de sucres ou de graisses trans / graisses hydrogénées inutiles. Manger uniquement des aliments naturels et non transformés (en soi) garantira que tous ces perturbateurs biochimiques et hormonaux sont réduits au minimum absolu.

Des aliments très bénéfiques…

La science de la nutrition a parcouru un long chemin et nous savons maintenant que les aliments suivants sont très bénéfiques pour une bonne production d’hormones et un métabolisme sain des œstrogènes.

Aliments à base de soja et concentrés de soja : tofu, miso, tamari, tempeh, graines de soja, lait de soja et yogourt de soja nature.

Pois chiches et haricots en général : les haricots mungo sont faciles à tremper et à cuire en 45 minutes, ou ils germent

Herbes et épices indiennes entières et moulues : graines de fenugrec (merveilleuses quand elles germent), cumin, cannelle, curcuma, etc.

Poisson bleu non contaminé (et autres poissons de qualité) et huile de poisson – Choisissez des capsules d’huile de poisson non contaminées de haute qualité

Grains ENTIERS : riz brun, baies de blé et baies de seigle (ce sont des grains de blé entier et de seigle qui, une fois trempés et cuits, ont une belle texture moelleuse), orge, millet, avoine entière

Légumes crucifères : brocoli, chou-fleur, chou et choux de Bruxelles

Graines de lin moulues / moulues – 2 cuillères à soupe par jour

Graines de tournesol et de citrouille, de préférence moulues

Amandes et noix – de préférence moulues

Des baies (surtout des myrtilles, des framboises, des mûres, etc.), un peu de cantaloup et des agrumes comme des citrons. L’eau tiède/chaude avec le jus d’un citron frais est la meilleure façon de commencer la journée.

Boissons hautement bénéfiques …

Thé vert biologique – infuser pendant 5 à 10 minutes

Soupe miso – Vous pouvez acheter des sachets ou simplement ajouter de l’eau chaude à une cuillère à café de pâte miso

Smoothies au soja : mélangez le lait de soja, le yogourt, les baies et les graines moulues

Eau filtrée avec un peu de jus de citron vert ou de citron – N’oubliez pas que la couleur de votre urine est une excellente indication de votre état d’hydratation. Il doit être de couleur jaune pâle/jaune paille la plupart du temps… alors buvez suffisamment d’eau et d’autres liquides pour y parvenir. Boire suffisamment d’eau est vital pour la fonction rénale normale et l’excrétion des œstrogènes par l’urine.

Idées de repas…

La plupart des repas et des aliments que j’ai choisis contiennent des glucides à libération lente. Les glucides à libération lente (souvent appelés aliments « complexes » ou à faible indice glycémique) sont digérés et décomposés relativement lentement dans l’intestin, libérant leurs sucres de façon constante dans la circulation sanguine. Il en résulte une augmentation constante de la glycémie, une énergie soutenue, ainsi qu’une dégradation efficace des graisses et un contrôle hormonal. Manger des glucides complexes aide à augmenter et à contrôler les niveaux d’énergie; aide à perdre du poids et contrôle et stimule l’appétit naturel.

NB Re: Santé des femmes et équilibre hormonal…

Manger des aliments entiers naturels maintient les niveaux d’insuline bas – Une insuline élevée augmente la production de testostérone et d’œstrogène, conduisant à une dominance potentielle de l’œstrogène et/ou de la testostérone par rapport à la progestérone

Déjeuner

* Baies au yaourt et cannelle – Mélanger ½ panier de myrtilles et ½ panier de framboises avec 100g de yaourt de chèvre. Mélangez 2 cuillères à soupe de graines de lin moulues et saupoudrez ½ cuillère à café de cannelle moulue sur le dessus.

* Un petit bol de flocons d’avoine ou de flocons d’avoine cuits à base de lait de soja ou d’amande (Ecomil / Evernat). Ajoutez de la pomme râpée, une poignée d’amandes entières ou de graines de tournesol et 2-3 cuillères à soupe de yaourt nature « bio ».

* Bol de fruits avec yaourt et graines de lin : hacher 2 morceaux de fruits, couvrir de yaourt de soja naturel et ajouter 2 cuillères à soupe de graines de lin moulues ou moulues (graines de lin), avec du lait de soja ou d’amande et de l’eau chaude. Ajoutez également ¼ cuillère à café de cannelle.

* Smoothies dans un verre – Un mélange de framboises et de fraises, de yaourt, de lait de soja ou de lait d’amande et 2 cuillères à soupe de graines de lin moulues / moulues (disponibles dans certains magasins Sainsbury’s ou magasins d’aliments naturels) ou de germe de blé. Ce repas fournit des graisses essentielles, des protéines et des fibres, et les graines de lin (ou d’autres graines) ajoutent une saveur de noisette au mélange. Un bon début de journée !

Déjeuner

Dahl de pois chiches avec petite salade de légumes à feuilles vert foncé – Faites frire doucement ½ cuillère à café de graines de fenugrec, de coriandre et de cumin moulu. Ajouter ½ boîte de pois chiches et 100 g de tomates cerises. Cuire à feu doux pendant 10-15 minutes. Faites une salade de légumes-feuilles, de coriandre hachée et ajoutez des pois mange-tout, des betteraves tranchées, du concombre et du fenouil cru tranché. Arrosez d’un peu d’huile d’olive, de vinaigre balsamique ou de cidre et d’un peu de jus de citron. Servir avec une tranche de pain de seigle.

Dîner

Tofu sauté et légumes crucifères. Utilisez une variété de légumes crucifères : brocoli, chou-fleur, chou et faites sauter avec de l’oignon, de l’ail et du gingembre. Utilisez du Tamari ou une cuillère à soupe de miso (essayez le miso de riz brun) mélangé avec un peu d’eau comme base ou marinade. Ajoutez 100-150g de tofu en cubes, mélangez jusqu’à ce que les légumes soient « al dente »… cuits mais avec un léger croquant !

Apéritifs si vous en avez besoin…

Une poignée d’amandes entières

Hummus et crudités végétariennes

Un petit bol de melon tranché, de myrtilles et de framboises.

Les suppléments aident-ils?

En plus d’un bon régime alimentaire respectueux des hormones, les suppléments peuvent naturellement équilibrer et contrôler les niveaux d’hormones.

Voici des exemples de suppléments bénéfiques pour l’équilibre hormonal …

Huile de poisson (contenant de l’EPA et du DHA) : vitale pour la production de prostaglandines saines et de substances anti-inflammatoires dans le corps.

Vitamines B, prises comme un « complexe » – Les vitamines B ainsi que l’EPA et le DHA sont essentiels à l’équilibre œstrogène / progestérone et à la fonction hépatique.

Des antioxydants comme l’extrait de thé vert, le d-limonène, le curcuma ou d’autres antioxydants de qualité pour favoriser un vieillissement cellulaire sain.

Autres agents qui soutiennent les œstrogènes : les isoflavones, les isoflavones autres que le soja, les phytonutriments, les folates actifs (qui soutiennent la méthylation), soutiennent la santé des femmes à tous les stades et sont bénéfiques pour la santé des seins, des os et la santé cardiovasculaire.

Calcium avec d’autres nutriments essentiels pour soutenir la santé des os – Le calcium doit être sous forme absorbable et pris avec d’autres nutriments, tels que le magnésium, la vitamine D et le bore. L’« hydroxyapatite » microcristalline (MCHC) est la forme définitive de calcium pour une absorption osseuse adéquate, et des études montrent qu’elle est efficace pour améliorer la densité osseuse chez les femmes ménopausées.

NB Demandez toujours l’avis d’une diététiste professionnelle avant de vous lancer dans un programme de supplémentation spécifique.

L’équilibre des herbes peut être très utile pour de nombreuses femmes pour faire face au stress ou au déséquilibre des hormones sexuelles (en particulier pendant la phase prémenstruelle et pendant et après la ménopause). Les exemples incluent la baie de chaste (agnus castus), le dong quai, l’actée à grappes noires, le trèfle rouge, le gingembre, l’onagre, la racine de pivoine, la feuille de framboise rouge et le millepertuis.
Beaucoup peuvent être pris isolément ou en combinaison les uns avec les autres.
Obtenez toujours des conseils professionnels avant de prendre des herbes, surtout si vous prenez TOUT médicament ou traitement hormonal.

Exercer

Le yoga et le Pilates sont deux des meilleures formes d’exercice que les femmes peuvent faire régulièrement.

Gestion du stress : la méditation, la respiration profonde, la thérapie cognitivo-comportementale, l’analyse transactionnelle (AT) sont des thérapies et des pratiques utiles et efficaces qui peuvent profiter aux femmes de mille façons.