Régime de perte de graisse Warp Speed ​​​​d'Alwyn Cosgrove - Cet examen du programme de combustion des graisses

Le cancer du pancréas affecte le pancréas. Il s’agit d’une glande située à l’arrière de la partie supérieure de l’estomac près de la colonne vertébrale. Deux des diverses fonctions du pancréas sont la production d’hormones et de suc pancréatique. Les cellules deviennent cancéreuses lorsque les mécanismes de contrôle qui dirigent la croissance cellulaire ne fonctionnent pas correctement, entraînant une division cellulaire galopante. La croissance incontrôlable se poursuit jusqu’à ce que les cellules se développent en une tumeur maligne.

Il est difficile d’identifier le cancer du pancréas à ses débuts. Habituellement, ce n’est que dans les derniers stades qu’il provoque un poids sur l’estomac et des douleurs sont ressenties. Les symptômes du cancer du pancréas sont souvent non spécifiques, peuvent être variables et caractérisent un certain nombre de problèmes potentiels, ainsi que le cancer du pancréas. Des démangeaisons, une jaunisse, des selles pâles et une urine foncée indiquent régulièrement la croissance du cancer du pancréas. Une douleur peut survenir dans la partie supérieure de l’abdomen et s’étendre jusqu’au milieu du dos, si la tumeur est progressive. On note également de la fatigue, une diminution de l’énergie, un manque d’appétit et une perte de poids. Un bon indicateur des tumeurs endocrines est la sécrétion de polypeptide pancréatique. Un symptôme précoce du cancer du pancréas peut être la formation de caillots sanguins.

Le cancer du pancréas est généralement classé en stades, qui indiquent le grade du cancer. Ce sont des ganglions, des tumeurs et des métastases et plus en taille et en opérabilité. Le cancer du pancréas métastatique de stade 4 survient lorsque la maladie s’est propagée à un organe distant, tel que le foie, et est inopérable. Toutes les étapes peuvent être traitées, mais seules les étapes 1 et 2 sont opérationnelles.

Les autres traitements typiques du cancer du pancréas comprennent la chimiothérapie, la radiothérapie et plusieurs types de vaccins, diverses options de soulagement de la douleur et un système de soins de soutien. Une autre option pour les personnes atteintes d’un cancer du pancréas est de participer à des études de recherche (essais cliniques sur le cancer du pancréas) pour tester de nouveaux traitements avant qu’ils ne soient utilisés dans d’autres. De nouveaux essais de médicaments contre le cancer du pancréas offrent l’espoir de meilleurs taux de survie pour le cancer du pancréas.

Une maladie du pancréas, la pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas, qui survient soudainement, dure peu de temps et s’améliore généralement. Ceci est associé à des calculs biliaires ou à une consommation excessive d’alcool. L’abstinence, l’alcool et les repas copieux seront conseillés, et des mesures préventives seront prises pour éviter de futures attaques.

La pancréatite chronique, une autre maladie du pancréas, est différente dans la mesure où elle ne se résout pas d’elle-même. La douleur et la cicatrisation du pancréas surviennent lorsque les enzymes digestives attaquent et endommagent le pancréas et les tissus voisins. Une crise de pancréatite aiguë peut déclencher une pancréatite chronique, mais il s’agit généralement d’années d’abus d’alcool. Un régime pauvre en graisses et riche en glucides sera recommandé.

À présent, vous vous demandez probablement pourquoi l’huile de noix de coco est mentionnée dans le titre. Eh bien, c’est parce qu’il avait de nombreuses utilisations nutritionnelles et médicales importantes et qu’il est recommandé aux personnes souffrant de problèmes digestifs. La raison en est que l’huile de coco contient des triglycérides gras à chaîne moyenne, qui sont rapidement digérés. Cela signifie que les enzymes pancréatiques ne sont pas nécessaires car au moment où elles pénètrent dans le tractus intestinal, elles sont déjà décomposées en acides gras. Ceux-ci sont absorbés dans la veine porte immédiatement et envoyés directement au foie, où ils sont utilisés pour l’énergie. Cela signifie qu’ils ne circulent pas dans la circulation sanguine au même niveau que les autres graisses. Par conséquent, il n’y a pas de graisse à accumuler dans les cellules graisseuses ou sur les parois des artères. Les acides gras ne produisent que de l’énergie, pas de la graisse corporelle ou de la plaque artérielle.

L’huile de coco fournit une source de nutrition rapide et facile car elle est facilement digérée et aide à assimiler d’autres nutriments. Pour cette raison, il a été recommandé dans le traitement de la malnutrition (qui peut être un problème chez une personne atteinte d’un cancer du pancréas). L’huile de noix de coco peut aider à lutter contre la fatigue et un large éventail de conditions, car ses effets antimicrobiens défont les organismes du corps, ce qui peut épuiser la force du corps et provoquer la maladie.